À PROPOS
Crude Gold est une série de courts documentaires présentant cinq cas importants de projets extractifs miniers financés par des capitaux étrangers en lien avec des investisseurs canadiens. Il s’agit d’un projet urgent considérant la violence vécue par les activistes, dirigeants syndicaux et communautés autochtones en résistance contre des projets d’extraction minière et pétrolière. En Colombie, de nombreux dirigeants, membres et militants syndicaux sont assassinés chaque année. C’est également le cas de défenseurs des droits humains, qui sont ciblés, menacés et tués en toute impunité. C’est dans les régions à investissement minier qu’est concentrée l’effrayante majorité des crimes et violations des droits humains en lien avec le conflit armé. Selon le Bureau du vérificateur général de Colombie, 78% des crimes contre des dirigeants syndicaux et 89% des violations des droits des peuples autochtones sont commis dans ces régions. C’est dans ce contexte que les compagnies minières enregistrées à la Bourse de Toronto continuent de bénéficier du conflit armé en Colombie. Les vidéos présentées explorent les conflits d’investissements étrangers, ainsi que le rôle et l’impact de ces conflits auprès des membres de syndicats dans un pays étiqueté comme le pays le plus dangereux pour les syndicalistes. Chaque documentaire fait le portrait d’activistes locaux luttant contre l’injustice. Ces braves individus s’engagent dans la résistance syndicale et demandent justice en réponse aux violations des droits humains dans l’espoir de sensibiliser les gens à ces importantes problématiques, et ce, malgré les risques élevés qui en résultent. Le tournage a eu lieu au court de l’été 2014. Toutes les images et entrevues ont étés filmées à l’intérieur des communautés touchées. Connexion canadienne Les entreprises minières canadiennes constituent plus de 75% de l’entreprise minière à travers le monde. Plusieurs de ces compagnies siègent à Toronto ou Vancouver, mais ont un pouvoir incroyable sur la prise de décision à l’étranger. Ces décisions affectent profondément certaines communautés, aillant des impacts sur les ressources d’eau, l’utilisation et la possession de territoire, ainsi que la sécurité et militarisation de ces communautés. C’est à travers un regard historique décolonisé qu’on arrivera à comprendre comment s’est formé un tel déséquilibre de pouvoir. MiningWatch Canada et l’International Civil Liberties Monitoring Group (ICLMG) ont publié un rapport intéressant intitulé «In the National Interest?», qui fait la connexion entre ces problématiques et les politiques locales canadiennes. Voici un court résumé de son contenu : « Le gouvernement canadien dédie ses services diplomatiques, son budget d’aide et ses politiques d’échange et d’investissement en faveur des intérêts des compagnies minières canadiennes et ce dans le but d’influencer les décisions concernant les projets d’extraction et les politiques connexes. La répression et dérégulation au Canada afin de favoriser les projets de l’industrie minière, pétrolière et gazière est cohérente avec le modèle que le gouvernement canadien alimente à l’étranger. Au Canada et à travers les Amériques, plusieurs gouvernements ont mis l’emphase sur l’extraction des ressources naturelles comme secteur clé pour faire accroître l’économie, négligeant, ou même au détriment, d’autres secteurs. Cette problématique crée une demande sans précédent de terres et autres ressources, comme l’eau et l’énergie. En Amérique Latine, la dépendance économique des pays à l’extraction intensive de leurs ressources premières est maintenant connue sous le terme «extractivisme». Lorsque des peuples autochtones ou afro-descendants, des fermiers, environnementalistes, journalistes ou autres citoyens concernés s’expriment contre ce modèle pour une croissance économique, contre certains projets et/ou leurs impacts, ils deviennent la cible de menaces et d’accusations. On les étiquète et les punis comme ennemis de l’état, adversaires du développement, délinquants, criminels et terroristes. Dans les cas les plus tragiques, cela résulte en violence physique et en meurtre.» Vous pouvez lire le rapport complet ici : http://www.miningwatch.ca/publications/national-interest-criminalization-land-and-environment-defenders-americas